Comment mesurer l’empreinte carbone d’un site web

Au Studio Nuancia, nous sommes convaincus que l’environnement doit être le centre de nos préoccupations. C’est notre moteur et notre inspiration au quotidien. Nos sites internet sont éco-conçus et nous améliorons sans cesse nos bonnes pratiques pour réduire l’empreinte carbone des sites que nous produisons. Mais comment faire pour mesurer l’empreinte carbone de ton site internet ? Aujourd’hui, nous te livrons nos outils favoris pour mesurer l’empreinte carbone d’un site web !

Avant de commencer : c’est quoi l’empreinte carbone d’un site web ?

Il nous arrive d’oublier que le monde digital demande des ressources non négligeables en énergie. En effet, un site internet est avant tout un amas de données et de fichiers qui sont stockés sur des serveurs. Ces serveurs ont évidemment besoin d’énergie électrique pour fonctionner ! D’ailleurs, on estime qu’ils sont responsables de près de 2% des émissions carbones mondiales.

Un site internet a une empreinte carbone qui se calcule à partir de différents éléments :

  • le nombre de requêtes envoyées au serveur. Pour rappel, une requête est une demande d’information faîte par ton navigateur au serveur. Si tu as besoin d’afficher une image, le navigateur va demander l’information au serveur qui va lui répondre avec l’image adéquate.
  • le poids du site web
  • l’hébergement web

Comment mesurer l’empreinte carbone de son site web ?

Il existe de nombreux outils pour vérifier la performance écologique de ton site internet. Je te livre aujourd’hui mes préférés. Ce sont ceux qui m’aident à réduire l’impact de mes productions. Ce sont ceux qui me poussent à améliore mes pratiques d’éco-conception.

Website Carbon Calculator : un outil offert par Wholegrain Digital

Cet outil m’est indispensable pour créer des sites internet écologiques. Il permet de calculer simplement l’empreinte carbone d’un site internet, seulement en saisissant l’adresse URL du site en question. Website Carbon te livre en quelques seconde la quantité de Co2 que représente la visite d’une page de ton site web. D’après les données statistiques de l’outil, la page web moyenne testée produit 1.76 grammes de CO2 par page vue. Pour un site web avec 10 000 pages vues par mois, c’est 211kg de CO2 par an. À titre de référence, mon site web professionnel génère 0.42 gramme de CO2 par page vue. Une version 3 de l’outil vient tout juste d’être mise en ligne.

Tu veux en savoir plus ? Découvre le dernier livre de Tom, le fondateur de Wholegrain Digital, « Sustainable Web Design ». Je t’en parlais récemment dans un de mes posts Instagram.

L’extension Green IT-Analysis

C’est mon deuxième outil favori ! Green IT est une extension à installer sur son navigateur et qui nous livre des informations incroyables sur la performance d’un site internet. L’extension permet :

Couplé à Website Carbon Calculator, il me permet de réduire au maximum l’impact de mes sites internet. Une fois l’extension installée, l’analyse d’un site internet est faisable depuis la console des développeurs (F12 sur Mozilla Firefox par exemple).

Page Speed Insights – Google

Voilà un outil proposé par Google qui me suit littéralement de partout. Page Speed Insights permet d’améliorer la performance de ton site internet et de diminuer le temps de chargement des pages. En testant ton site internet, Google te propose une série de points que tu peux améliorer. Par exemple, Google peut te suggérer d’utiliser le format webP pour compresser tes images et gagner ainsi en temps de chargement. L’outil te permet également d’avoir un score à la fois sur mobile et sur ordinateur. Ce score reflète la performance de ton site internet. Ce score se situe entre 0 et 100. Ainsi, plus tu obtiens une note élevée, et plus Google risque de te récompenser dans ton classement dans les résultats de recherche.

Comment réduire l’empreinte carbone de ton site internet ?

Réduire l’empreinte de son site internet est relativement simple si tu suis mes quelques conseils.

  • tu peux réduire le poids de tes images en diminuant leur taille et en les convertissant au format webP. À la fin de cet article, je te propose de télécharger gratuitement mon guide pour utiliser des images sur ton site internet, sans l’alourdir !
  • limite les vidéos que tu charges sur ton site internet : les vidéos sont très gourmandes en ressources.
  • si tu publies quand même une ou deux vidéos sur ton site internet, désactive l’auto-play
  • préfère les illustrations aux images
  • limite le nombre de fichiers Javascript (pour les experts)
  • va à l’essentiel 🙂

Pour en savoir plus, tu peux aller lire un de mes premiers articles sur le sujet : 9 conseils pour un site internet écologique.

Tu aimeras aussi